Choisir un jouet pour un jeune enfant

Le choix d’un jouet pour un enfant peut être un défi pour les parents. Parfois, nous nous creusons la tête pour savoir quel sera le meilleur jouet pour nos enfants et si l’objet que nous avons choisi apportera vraiment quelque chose à l’enfant. Car une chose est sûre, tous les enfants jouent tout au long de leur enfance. En fait, le jeu favorise le développement neurologique des enfants car il leur permet d’acquérir de nouvelles compétences et d’explorer le monde dans lequel nous vivons.

Dans la société d’aujourd’hui, truffée de technologies et de gadgets, il peut être très difficile de choisir un jouet qui soutient et renforce réellement un aspect du développement du cerveau de nos enfants. Cependant, un jouet non technologique, qui serait un jouet traditionnel, ne doit pas être pire qu’un jouet moderne. De plus, un bon jouet est celui qui renforce la relation de l’enfant avec les adultes, puisque grâce à lui, il obtient une réciprocité pendant le jeu qui améliore l’activité elle-même, ce que les jouets électroniques n’atteignent généralement pas.

Avec ce billet, nous voulons passer en revue les concepts de base du jeu dans l’enfance afin que vous puissiez choisir un jouet adapté à vos enfants. Bien que ce poste soit destiné aux jeunes enfants, les principes qu’il établit seraient applicables à tous les enfants.

L’importance du jeu

Le jeu est toute activité qu’un enfant fait en dehors de sa routine quotidienne. Cette activité n’a pas de fin en soi puisque l’enfant ne joue pas pour atteindre un but particulier. En ce sens, si l’on demandait à un jeune enfant pourquoi il joue, il ne saurait sûrement pas quoi répondre.

Le jeu facilite le développement neurologique de l’enfant car il favorise différentes zones du cerveau telles que l’activité physique, le langage, les relations sociales, la résolution de problèmes ou le contrôle des émotions… Le jeu est donc une activité essentielle grâce à laquelle l’enfant connaît le monde qui l’entoure et lui permet d’acquérir de nouvelles compétences.

“Le jeu est une activité essentielle dans la petite enfance qui contribue au développement cognitif, social et émotionnel des enfants” (Dr Jeffrey Goldstein)

Les jouets seraient tous ces objets qui invitent l’enfant à jouer. Il n’est pas nécessaire que ces objets soient des jouets achetés puisque tout objet fabriqué à la maison ou trouvé dans la nature peut remplir ce rôle. Un hochet est aussi valable qu’un bâton ou que les feuilles d’un arbre, à condition que l’enfant les utilise pour jouer. En outre, lorsqu’un enfant joue avec des jouets de qualité qui conviennent à son développement neurologique, l’activité ludique tend à être plus longue. Les jouets jouent un rôle tellement important dans le développement du cerveau d’un enfant que certaines études ont montré que les enfants à qui l’on propose une variété de jouets adaptés à leur âge et à leur développement neurologique ont un QI plus élevé à 3 ans que ceux qui n’ont pas cette possibilité.

Des compétences qui valorisent les jouets traditionnels

Comme nous l’avons dit, les jouets améliorent le jeu et grâce à eux, les enfants peuvent développer de nouvelles compétences. Classiquement, les jouets traditionnels ont été catalogués en fonction des domaines de développement du cerveau qu’ils améliorent. Il est important de les connaître pour que, lors du choix d’un jouet pour enfant, nous ne tombions pas dans la répétition et que nous offrions à nos enfants une variété suffisante qui améliore les différents aspects du développement du cerveau.

Jeu de manipulation ou de motricité fine : avec ce type de jeu, l’enfant améliore sa dextérité et sa motricité fine. Il s’agit généralement d’un type de jeu qui apparaît dès le plus jeune âge. Les jouets de ce type seraient des blocs de construction, des jeux avec des pièces à assembler ou des puzzles.
Jeu physique ou jeu de motricité globale : par opposition au type précédent, ils améliorent les aptitudes physiques de l’enfant. Les balles et les tricycles sont de bons exemples de ces jouets.
Jeu symbolique ou référentiel : avec ce type de jeu, les enfants commencent à jouer des rôles et à simuler la vie réelle, et aussi à développer leur imagination. Des exemples de ce type seraient des poupées, des voitures, une kitchenette ou un service à café.
Les jeux artistiques : il s’agit généralement de jouets qui stimulent la créativité de l’enfant ainsi que son imagination, comme la pâte à modeler, les peintures, les instruments de musique…
Jeu conceptuel ou linguistique : avec eux, l’enfant doit effectuer une série de processus mentaux pour résoudre des énigmes ou des problèmes, en plus d’interpréter des situations. Il s’agit par exemple de livres, de jeux de cartes, de jeux de société ou de jeux de résolution de puzzles.
Il n’y a pas de jouet qui ne met en valeur qu’une seule intrigue puisque la plupart d’entre eux agissent dans plusieurs d’entre elles en même temps. Par exemple, un ensemble de peintures servira d’une part à mettre en valeur le domaine artistique mais aussi, si l’enfant est petit, à influencer la motricité fine. De même, un puzzle peut servir à améliorer la motricité fine mais aussi intervenir dans la résolution de problèmes ou d’énigmes.