Comment choisir un télescope ?

Les gens font de l’observation astronomique de plusieurs façons. Certains ont une philosophie contemplative, d’autres veulent enregistrer des choses, comme les photographes. Enfin, il y a ceux qui veulent obtenir des résultats scientifiques.

Pour ces derniers, l’astronomie est la seule science qui permet à un amateur, avec un petit télescope, de contribuer à la recherche scientifique d’importance mondiale.

Une autre chose à clarifier est que l’observation a besoin d’apprentissage. Vous ne voyez pas tous les détails de la première fois. De plus, plus l’œil est longtemps dans l’obscurité, plus il devient sensible. Il est nécessaire de rester au moins une demi-heure, jusqu’à ce que la sensibilité maximale des yeux soit atteinte. Un autre point intéressant est que le télescope peut corriger toutes les aberrations des yeux, sauf l’astigmatisme, de sorte qu’il peut être utilisé sans lunettes.

En dernier recours, vous pouvez voir beaucoup mieux loin des lumières de la ville.

Lors du choix d’un télescope, le plus important est de savoir combien vous voulez y investir. Sur cette base, l’idéal est de choisir le télescope le plus grand diamètre possible. S’ils ont le même diamètre, celui avec la monture la plus complexe. Malheureusement, les télescopes de qualité coûtent pas moins de 75 dollars. Si c’est moins cher, c’est un jouet. Enfin, de bonnes jumelles 7×50 (grossissement 7x, deux lentilles de 50 mm chacune) sont une bonne option si votre budget est trop élevé. Ils sont idéaux pour la recherche de cerfs-volants brillants, ou pour voir les grandes extensions de la Voie Lactée. Ne sous-estimez jamais aucune aide optique. Même les lunettes de théâtre vous donneront une meilleure vue du ciel.