L’évolution historique de l’oscilloscope

L’histoire de l’oscilloscope commence en 1893 grâce à l’ingénieur et physicien français André Blondel. Cet inventeur a fabriqué de ses propres mains ce qui, selon la science, est le premier oscilloscope électromagnétique à suspension bifilaire. Ce dispositif permettait d’enregistrer des valeurs électriques sur un ruban de papier à l’aide d’un pendule à encre, relié à la bobine.

Le problème était que les premiers oscilloscopes ne produisaient pas de résultats très exacts, car plusieurs éléments mécaniques étaient utilisés en même temps dans la procédure, en plus la bande passante était comprise entre 10 et 19 kHz dans les lames vibrantes.

Mais tout a évolué jusqu’aux oscilloscopes d’aujourd’hui, quand en 1897 le physicien allemand Karl Ferdinand Braun a expérimenté avec un tube cathodique, le modifiant de telle sorte que le champ magnétique créé par un courant variable, faisait bouger le point vert fluorescent formé par les particules.

Le nom oscilloscope vient du fait que Braun utilisait un écran avec un revêtement de phosphore chargé électriquement qui, lorsqu’il appliquait un signal en mouvement, le point vert indiquait les oscillations du champ. Cette expérience de l’Allemand a marqué le début d’une nouvelle ère, puisqu’il était l’antécédent de l’écran de télévision.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le développement a atteint de nombreux domaines, y compris l’amélioration significative des instruments de mesure. Les oscilloscopes ont commencé à être améliorés principalement en Europe et en Amérique. Ainsi, les ingénieurs Howard Vollum et Melvin Murdock fondent Tektronix en 1946, cette société devient un leader mondial de l’oscillographie.

Après quelques progrès réalisés par Vollum et Murdock, les oscilloscopes ont commencé à être fabriqués dans tous les pays développés vers 1950, ce qui en fait un instrument de mesure universel. La croissance rapide de la précision et de la bande passante faisait partie du processus de fabrication des premiers modèles industriels.