Quelles sont les différences entre les motocyclettes et les cyclomoteurs ?

Éviter les embouteillages, économiser de l’argent sur le carburant, trouver facilement une place de parking, rouler sur les voies de VAO et de bus ou contribuer à moins de pollution sont quelques-uns des avantages du remplacement de la voiture par un véhicule à deux roues, qu’il s’agisse d‘une moto ou d’un cyclomoteur.

Les cyclomoteurs et les motos ne sont pas la même chose. Ils se ressemblent et les avantages de voyager sur l’un ou l’autre sont pratiquement les mêmes, mais certains détails les rendent complètement différents et il est nécessaire d’en tenir compte au moment de décider d’acheter l’un ou l’autre.

Cyclomoteurs et motocycles, similaires mais non identiques

Le type de véhicule, la taille du moteur, la vitesse maximale atteinte ou le type de routes sur lesquelles ils peuvent être conduits sont quelques-unes des caractéristiques qui soutiennent le postulat susmentionné selon lequel un cyclomoteur n’est pas une moto.

Type de véhicule

La principale différence entre une moto et un cyclomoteur est la différence de type de véhicule. La loi sur la circulation, la circulation des véhicules à moteur et la sécurité routière exclut les cyclomoteurs du groupe des véhicules à moteur, ceux qui sont équipés d’un moteur pour leur propulsion. Toutefois, il n’en va pas de même pour les motocyclettes, qui sont considérées comme des véhicules à moteur.

Déplacement et vitesse

La prochaine grande différence vient de la cylindrée et de la vitesse atteintes par ces véhicules. Le cyclomoteur a un moteur d’une capacité inférieure à 50 cc qui ne peut pas dépasser 45 kilomètres à l’heure. Quant aux motos, selon leur taille et leur modèle, elles peuvent avoir une cylindrée plus ou moins importante, toujours supérieure à 50 cm3, et il en va de même pour la vitesse maximale qu’elles peuvent atteindre, qui dépend du type de moto.

La législation actuelle stipule qu’une moto a un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm3 et une vitesse de construction maximale supérieure à 45 kilomètres par heure. Ces caractéristiques marquent également la limite entre un cyclomoteur et une moto.

L’âge de la conduite

La limite légale qui établit qui peut ou ne peut pas conduire un type de moto est l’âge. Il y a quelques années encore, toute personne ayant atteint l’âge de 14 ans pouvait déjà obtenir un permis de conduire pour un cyclomoteur. Mais depuis le 1er septembre 2010, la dernière réforme du Règlement général des conducteurs a relevé l’âge minimum à 15 ans et exige de transporter un passager à 18 ans. Mais ce n’est pas tout, les changements législatifs ont également influencé le permis de conduire, donnant naissance au permis de conduire AM, “effectivement dans l’espace communautaire”, qui a remplacé l’ancien permis de conduire pour cyclomoteur.

L’âge minimum pour conduire une moto jusqu’à 125 cc est de 16 ans et le permis de conduire A1 est requis. La conduite de motocyclettes d’une capacité supérieure exige non seulement un âge plus élevé et d’autres types de permis de conduire pour motocyclette, mais même un âge minimum est requis pour les permis inférieurs.

Les voies de circulation

La loi interdit aux cyclomoteurs de circuler sur les autoroutes ou les routes, ils ne peuvent même pas le faire sur leurs bords, sauf si ceux-ci sont praticables et suffisamment larges. Leur champ de circulation est limité aux villes et aux routes conventionnelles. Les motocyclettes ne sont pas limitées à cette zone et peuvent être conduites sur n’importe quel type de route.