Régime alimentaire inversé : Peut-on vraiment obtenir de meilleurs résultats en mangeant plus ?

Emprunté au monde du culturisme, le régime inversé peut, au premier abord, ressembler à une légende de l’internet : Manger plus sans prendre de poids.

Trop beau pour être vrai, n’est-ce pas ?

Peut-être pas.

Qu’est-ce que le régime inversé ?

Le régime inversé est une méthode qui consiste à augmenter lentement et stratégiquement la consommation alimentaire quotidienne, tout cela dans le but d’augmenter votre métabolisme.

Et si les régimes inversés peuvent sembler être une voie à sens unique pour reprendre du poids, cette technique offre en fait beaucoup de promesses lorsqu’elle est bien appliquée.

De nombreuses personnes gagnent du muscle et perdent de la graisse, tout en mangeant plus qu’avant.

Mais comment fonctionne le régime inversé, et est-il adapté à votre cas (ou à celui de vos clients) ?

Voyons voir.

En général, nous ne recommandons pas de manger comme un culturiste.

Tous les macro-comptages, les pesées et les mesures, les options alimentaires restrictives, et le timing précis des nutriments… cela n’a tout simplement pas de sens pour la plupart des gens.

En fait, les régimes que de nombreux culturistes utilisent pour se démarquer de la concurrence ne sont même pas viables pour les culturistes.

Pendant les semaines qui précèdent une compétition, les culturistes suivent des régimes super restrictifs, qui leur permettent d’avoir des abdominaux sur lesquels on pourrait râper du fromage, mais qui ont le malheureux effet secondaire de ralentir leur métabolisme. (Nous expliquerons pourquoi un peu plus tard).

S’ils essayaient de maintenir cette approche après les compétitions, la faim finirait par devenir écrasante. Les culturistes de compétition essaient aussi généralement de prendre le plus de muscle possible pendant la saison morte, ce qui est presque impossible quand on suit un régime hypocalorique.

Mais comme tout le monde, quand les culturistes se gavent de toute la nourriture qu’ils veulent, ils ajoutent beaucoup de graisse pour accompagner ce muscle.

L’alternative : le régime inversé.

Les culturistes intelligents inversent lentement leur régime d’avant compétition en augmentant leurs portions de manière stratégique et progressive, une approche popularisée pour la première fois par Layne Norton, PhD.1

En gros, ils inversent les étapes qu’ils ont suivies pour se préparer à la compétition, une étape nutritionnelle à la fois. En outre, ils réduisent généralement progressivement leur activité cardio et se concentrent sur l’entraînement musculaire.

Cela permet à leur métabolisme de s’ajuster à la hausse avec le temps. (Encore une fois, nous allons approfondir la question du métabolisme dans un instant).

Finalement, ils atteignent un apport calorique où ils se sentent énergisés, sont performants en salle de sport et gagnent un peu de muscle – tout en minimisant la prise de graisse.